Formation musicothérapie: comment devenir musicothérapeute ?

La musicothérapie est le fait d’utiliser la musique à des fins thérapeutiques. Le musicothérapeute se présente en même temps comme un psychologue, musicien et médecin.

Il conseille, assiste et soigne les patients. Alors, comment devenir musicothérapeute ? Nous vous disons tout dans cet article.

Formation musicothérapie: comment devenir musicothérapeute ?

Remplir les conditions essentielles : amour de la musique et de la santé.

Savoir utiliser la musique aux vertus thérapeutiques

Le rôle de la musique dans la contribution du bienêtre n’est plus à démontrer, car à travers la musique, les mœurs s’adoucissent, l’esprit ou le corps s’apaisent.

Ainsi, tant que vous n’attestiez pas votre amour et attachement à la musique, vous ne pourrez valablement pas faire carrière dans la musicothérapie.

Aussi, l’association de cette musique à la santé s’impose. En effet, le musicothérapeute a pour mission d’utiliser la musique pour « soigner » ses patients ou les « relaxer ». Donc, vous devez vous habituer au domaine sanitaire.

Pouvoir marier la musique aux différents types de thérapie

Chaque musique s’adapte à une thérapie précise. En effet, pour vous concentrer, méditer ou vous relaxer, les musiques douces et évasives sont conseillées.

Par exemple, les sons chamaniques, indiens ou chinois, dépourvus de voix (instrumental) sont des très bons cas de figure. Tout cela doit être compris et maîtrisé par un aspirant à la musicothérapie.

Devenir musicothérapeute : être suffisamment formé et compétent

Les conditions de formation

Hormis les conditions essentielles citées plus haut, le métier de musicothérapeute requiert encore d’autres conditions complémentaires à savoir.

  • Être titulaire d’un baccalauréat
  • Effectuer un stage d’introduction à la musicothérapie avant l’inscription (par exemple, trois jours de sensibilisation sont suffisants).

Les écoles de formations, coût et durée

  • Écoles

La fédération française de musicothérapie reconnaît cinq centres de formations : les universités (Montpellier Paul Valéry, Nantes, Paris Descartes) et les ateliers de musicothérapie (Bourgogne et Bordeaux).

  • Coût et durée

Le coût de la formation varie entre 2 000 et 5 000 euros, selon que le candidat soit pris en charge par l’école ou pas. De plus, elle s’étale généralement sur deux ou trois ans.

La valeur des certifications

  • En France

Les centres agréés délivrent soit des licences professionnelles (Montpellier), des licences spécialisées (Nantes et Paris Descartes) et des certifications (Bourgogne et bordeaux).

En réalité, ces diplômes ne sont pas exigés pour exercer le métier de musicothérapeute juste parce que cette fonction n’est pas reconnue en France comme dans d’autres pays. Ils sont quand même nécessaires pour la preuve des compétences et d’un savoir-faire réussi.

  • Dans d’autres pays

Dans les pays comme l’Angleterre ou les PaysBas, ce métier est plus encadré et organisé. Ainsi, dans ces pays, il serait difficile pour un individu dépourvu de formation de jouir de l’appellation de musicothérapeute.

Après la formation

Une fois votre formation réussie, où allez-vous exercer votre profession ? En fait, dans la majorité des cas, les professionnels exercent de façon libérale et autonome leurs professions.

Par ce mécanisme, le musicothérapeute est sollicité de part et d’autre (particuliers, institutions hospitalières, centres de relaxation, instituts du bien être…)

En définitive, le métier de musicothérapeute requiert non seulement de qualités et conditions essentielles, mais aussi des compétences fluides. Ce n’est qu’à ce prix que vous pourrez assister, conseiller et « soigner » valablement vos patients.

Quelles qu’en soit les inquiétudes de vos patients, une formation réussie vous fournira tout le bagage nécessaire pour vous sentir professionnellement apte. Alors, bonne chance à tous les aspirants.